Loading

Vivre un stage de méditation avec Bruno Lallement

4 ou 6 jours pour vivre en pleine présence : le corps, l’instant présent, l’esprit, le silence, les exercices, les enseignements

« La paix dans le monde ne peut être créée que par des êtres en paix »

« Il faut que le noir s’accentue pour que la première étoile apparaisse. » Dit un poète

Bruno Lallement répondra avec douceur et fermeté : « les nuages sombres de vos obscurcissements mentaux sont impermanents, laissez-les filer et se dissoudre, laissez-vous vous traverser sans les retenir, sans vous identifier, et paraitra alors le ciel bleu et paisible de votre véritable nature. »

Dans ce stage, le temps de présence est réparti entre méditations, silence, enseignements, pratiques et échanges

 

stage de méditation
J’ai retrouvé la paix intérieure dans un stage de méditation avec Bruno Lallement

J’ai vécu une méditation en pleine conscience :

« Je suis en tailleur sur mon coussin. Le silence est là, palpable, vivant. Quarante compagnons sont assis avec moi dans cette salle décorée de tentures, à l’atmosphère paisible et recueillie.. Nous sommes suspendus à la méditation guidée, présents à nous-même, suivant attentivement la voix calme et chaude de Bruno. Un flot d’émotions, subtiles, monte en moi. La plus belle méditation. Celle de la conscience. Je m’abandonne à ce qui se passe en moi. Des questions sont posées dans cette méditation guidée et bousculent mon mental. Je ne suis pas en train de me détendre, je suis pour ainsi dire là et « extrêmement » consciente de ma vraie nature. C’est une impression étrange. Une impression d’être hors du temps. Hors de notre temps habituel de minutes et d’heures. À l’émotion que certains expriment lors de cette pratique, je sais que je ne suis pas la seule à découvrir cette sorte de temps suspendu. Ici, j’expérimente, non pas l’aventure, j’expérimente le fait de vivre, simplement. Tout est d’une simplicité limpide. Tout devient clair. Je voudrais rester comme cela toujours. Consciente d’une paix indescriptible. La méditation se finit. Bruno nous invite à sortir en douceur de notre état méditatif. Mes amis s’ébrouent un peu, juste un peu. C’est bon de baigner dans cette intimité de soi-même.

Une grande sérénité m’enveloppe, je sais que je peux me faire confiance, confiance en qui je suis, en ce que je suis. Je ne suis pas celle que je croyais, je suis autre chose, une vie intérieure. Profond et évident. »

Nathalie

Si vous voulez en savoir plus sur les stages de méditation proposés, merci de cliquer ici 

stage de méditation bruno lallement

Il y a la technique, la posture physique, la « rectitude » d’âme que cette discipline ou cet entrainement exige. Cette rectitude de soi dans le sens de la droiture envers soi-même et non la raideur. Ce respect de soi. Il y a aussi le niveau de l’enseignant, son parcours, son expérience. Ici, nous venons à la rencontre de Bruno Lallement.

 

Que se passe-t-il lorsque l’on vient sur un stage de méditation avec Bruno Lallement :

Que pourrait évoquer la méditation pour celui ou celle qui plonge dans ce nouvel univers ? : le premier émoi de soi, le premier effroi, le premier frisson. L’émerveillement de cette rencontre avec soi grâce au cadre mis en place par Bruno.

Ce qu’il faut savoir aussi : les premières heures où nous nous plongeons dans cet univers qui nous amène à la connaissance de soi, nous pouvons les appeler celles du « brassage ». Qui eût deviné ce bavardage mental permanent que nous avons en nous ? Une sorte de grand bazar. Les pensées s’élèvent, tourbillonnent, les émotions affleurent au rivage de notre raison contrôlée qui n’en peut plus d’être aussi malmenée. Pour faire connaissance avec sa véritable nature, il nous est indispensable de faire tout d’abord connaissance avec notre imparable ego. Ce dernier est démasqué et fait de la résistance.

Heureusement, les enseignements et les instructions de Bruno ainsi que les échanges de groupe nous aident à faire la part des choses, à faire décanter tout cet émoi de nous-même.  Notre intellect devient hors circuit et notre intelligence se met en lumière pour permettre l’accès à la conscience, à ce qu’est notre véritable nature.

La méditation est une quête d’une réalisation personnelle, une voie qui a son sens lorsqu’elle est accompagnée par les enseignements d’un homme accompli et qui permettent de se libérer des émotions entravantes et trouver une liberté à être serein.

Que pourrait évoquer la méditation pour celui ou celle qui y est déjà initié ? La libération, la liberté d’être.

Grâce aux enseignements inspirés des maîtres qu’il a rencontré, Bruno nous transmet avec fluidité et des mots simples l’essence de ce que nous avons à être  pour faire cette rencontre paisible avec soi-même. De cette paix acquise nait un sentiment de liberté de nous-même, cette acceptation d’être simplement, avec la valeur vraie de cette simplicité de soi-même.

 

Si la méditation est libératrice, elle amène aussi à la connaissance de soi. Qu’est-ce à dire d’autre sinon l’exploration de soi jusqu’aux abysses les plus inavoués ? Et plus encore, cette délivrance de nos abîmes pour remonter à la surface allégés, délestés de nos fardeaux mentaux.

« Me voir pour voir autour de moi. Toucher, avec ce tremblement craintif et émerveillé, cet instant de conscience de moi-même. Conscience. Ce mot effrayant et raillé par certains. Conscience de moi, désidentification salvatrice aux émotions qui tourmentent quand on y reste collé, détachement aux souvenirs qui font mal pour n’aspirer qu’à vivre. Vivre à partir de cet instant dont on prend conscience. 

Quelle est cette  obscurité qui m’entoure pour qu’enfin la lumière vienne éclairer ce que je ne voyais pas avant, de moi, des autres, du monde ? De la vie tout simplement ? »

Je ne suis plus le jouet de mes émotions, ni de mes pensées parasitantes : cette liberté, je l’acquiers au fur et à mesure de cet apprentissage de la gestion de ce qui se passe en moi. Je ne me laisse plus submerger par la peur, l’angoisse : le fait de ne pas m’identifier à elles, de les laisser passer et me traverser, font de moi un être toujours un peu plus libre

Qu’est-ce que la méditation sinon un appel à la vie ? Tout comme le vent invisible dont on devine la présence parce que nous l’entendons bruissant à travers les branches de l’arbre. Invisible et si présente. Cette vie en nous, ce fil que nous avons perdu dans les espaces bitumés, noyés dans les frasques bruyantes de la vie trépidante citadine et technologique.

 

stage de meditation
Stage de méditation avec Bruno Lallement

Pourquoi le silence dans un stage de méditation avec Bruno Lallement :

Et si pour approfondir cette rencontre de nous-même, au centre de soi, le silence devenait notre compagnon ?

Le silence pour apaiser nos tourments mentaux, nos culpabilités et nos peurs ?

Le silence pour écouter le battement de nos coeurs, la légèreté de cette vie si profonde qui habite en chacun de nous.

Tendre les bras au silence et l’accueillir, en soi. Ecouter une respiration. Laisser émerger, dans ce silence d’or, les aspirations claires et authentiques de notre désir de vie. De faire la part belle au calme qui nous saisit lorsque se taisent enfin les voix qui valsent sans cesse dans nos esprits agités.

Ce silence vivant qui se pose sur les lèvres et dans le coeur, non pas pour cacher, dissimuler, bien au contraire. Ce silence pour révéler ce que nous ne voyions pas, ce que nous ne savions pas.

Ce qui est là, ici, maintenant, dans le silence de la méditation, dans le silence palpitant de notre être. Incroyablement vivant à nous-même.

Le silence est une puissance infinie.

« Je sais enfin qui je suis, j’ai reconnu mes aspirations, je suis apaisée et libérée. Ce stage m’a permis de me retrouver. Je me suis libérée de mes valises du passé. J’ai compris beaucoup de choses. Maintenant je n’ai plus qu’à pratiquer, pratiquer.. »

Nadia, participante au stage d’août 2018

 

stage de meditation

L’ÉTAT MÉDITATIF AU QUOTIDIEN :

CE QUE JE RAPPORTE D’UN STAGE DE MÉDITATION AVEC BRUNO LALLEMENT

Que peut-on observer dans cet ensemble de pratiques méditatives que nous propose Bruno ? De cette observation particulière de la conscience que l’on ramene chez soi lorsque le stage de méditation arrive à sa fin ?

« J’emporte à la maison avec moi ce bout d’éternité que je me suis trouvée.

J’observe une fourmilière au sol, hyperactive, affairée, occupée. Puis je lève les yeux au ciel.

J’observe ce passage de l’agitation au calme absolu.

Même en plein coeur d’une vie agitée, mon bout de ciel sera celui d’être au centre de ce que je suis au moment où je le fais. Porter une attention véritable à tout geste effectué, à toute émotion ressentie, à toute pensée qui nous traverse. Observer ce qui se passe.

Le quotidien n’en prendra que plus de relief que de vivre ce que fais, ce que je suis. »

J’ai le goût de la vie, d’entreprendre, d’aimer

De cette vie en relief, s’élève ce que vous êtes. Dans la plénitude. Être soi, directement. Être soi, la voie directe qui mène au bonheur quoiqu’il advienne de notre parcours.

Être soi et avoir confiance. Confiance absolue. Être et lâcher. Méditer, méditer, méditer.

Et vivre enfin pleinement, en toute liberté la vie dont on rêve.

 

Pour vivre un stage de méditation avec Bruno Lallement et en savoir plus  rendez-vous sur 

https://www.ressources-actualisation.com/stage-de-meditation-avec-bruno-lallement/

 

stage de méditation avec Bruno Lallement

Le partage c'est la vie !